Toyota PRIUS ou ToyotaPRIUS, PRIUSToyota Toyota PRIUS,PRIUS Toyota,
La Toyota Prius est une automobile à motorisation hybride essence-électricité, mais à énergie primaire unique, l'essence. Le premier modèle (type NHW10) fut proposé en 1997 au Japon seulement. Il fut suivi...
        
   Toutes les Autos    22 Autos Japonnaises   Toyota prius

Toyota prius

  • auto précédente
     

    Toyota PRIUS

      
      0 points

     
    auto suivante
    Auto ajouté le 3 Décembre 2007


      
Infos, Bio

Podium

0 News

2 Photos

0 Com
      


Informations

  • » Informations

    La Toyota Prius est une automobile à motorisation hybride essence-électricité, mais à énergie primaire unique, l'essence. Le premier modèle (type NHW10) fut proposé en 1997 au Japon seulement. Il fut suivi par une version techniquement remaniée mais à la carrosserie identique (NHW11) en 2000, disponible alors également en Europe, aux États-Unis et en Australie. Le modèle actuel (NHW20) fut introduit fin 2003 au Japon et aux USA, et début 2004 en Europe. Il marque l'accès de cette voiture à une réelle popularité, en particulier aux États-Unis.

    La génération actuelle, surnommée Prius II, est un véhicule fonctionnel à 5 portes et 5 places (la Prius I, 1997-2003, était une berline 4 portes avec une malle séparée) destiné à rentrer en concurrence directe avec les véhicules conventionnels de la catégorie familiale et qui ne sacrifie donc pas les performances (autonomie, vitesse, accélération, habitabilité). L'agrément de conduite en ville est remarquable et sa sobriété (moins de 5 l en ville et banlieue) devient exceptionnelle… dans les encombrements, mais pas uniquement : c'est en effet sur route à vitesse raisonnable que ce type de motorisation permet les plus grandes économies de carburant.
    Le concept allie un moteur à essence qui serait sous-dimensionné (57 kW - 77 ch) s'il était utilisé seul, optimisé pour une faible consommation et une pollution limitée (moteur à cycle Miller / Atkinson où le taux de détente est supérieur au taux de compression), et deux moteurs-générateurs électriques (dénommés MG1 et MG2, de tailles et puissances différentes), tous trois reliés à un train épicycloïdal. L'ensemble constitue une transmission électro-mécanique (une partie de la puissance passe par voie mécanique, l'autre par voie électrique) reproduisant les sensations de conduite d'une transmission à variation continue classique, bien que basée sur un principe totalement différent. Une telle transmission ne comporte en particulier aucun embrayage ou dispositif de découplage mécanique entre moteurs et roues, devenus inutiles.

    Bien que fonctionnant uniquement avec l'essence comme source primaire d'énergie, la motorisation hybride de la Prius parvient à abaisser très significativement la consommation par rapport à celle d'une automobile non-hybride équivalente. Ce résultat est obtenu en faisant fonctionner le moteur thermique le plus près possible de son rendement maximum, ce qui est impossible sur une voiture traditionnelle à cause des fluctuations de puissance très importantes liées à la conduite.

    Sur une hybride en revanche, il est possible d'utiliser la propulsion électrique seule à très faible puissance (où le moteur thermique aurait un rendement très faible), tant que la batterie n'est pas déchargée, ou au contraire d'aider le moteur thermique par l'appoint d'un moteur électrique lors des besoins importants de puissance (accélérations, fortes côtes...). En régime de croisière, le moteur thermique fonctionne le plus souvent à une charge légèrement plus élevée que nécessaire et utilise ce surplus d'énergie mécanique pour charger la batterie. Le rendement du moteur augmentant vite à faible charge, ce surplus d'énergie est presque gratuit.

    Au final, le fonctionnement beaucoup plus régulier du moteur thermique aboutit également à une moindre pollution et à une moindre usure mécanique. De plus, le caractère réversible des moteurs-générateurs électriques permet de récupérer au freinage une partie de l'énergie cinétique de la voiture, par l'intermédiaire de MG2 qui est lié directement aux roues. Cette particularité est particulièrement mise à profit en circulation urbaine, où la Prius excelle sur le plan du rendement par rapport aux automobiles à propulsion purement thermique.

    Le système de contrôle — nommé HSD (Hybrid Synergy Drive) dans la version 2004, THS précédemment — organise la répartition des efforts entre le moteur thermique et les 2 moteurs-générateurs électriques pour optimiser le rendement global. Contrairement à une opinion répandue, la partie électrique est toujours sollicitée quel que soit le type de conduite, mais pas nécessairement la batterie, l'électricité pouvant passer directement de MG1 à MG2 ou inversement ; c'est le principe même d'une transmission électro-mécanique qui permet de multiplier ou diviser le couple aux roues comme le ferait une boîte de vitesses mécanique, mais par voie électrique.

    Afin de pouvoir récupérer de l'énergie aux ralentissements, le freinage est lui aussi hybride et contrôlé par ordinateur : dès que l'accélérateur est relâché, le moteur thermique n'est plus alimenté en carburant (il s'arrête physiquement au-dessous de 70 km/h environ) et le frein moteur est assuré par MG2 qui en profite pour recharger la batterie (freinage régénératif). De même, lorsqu'on actionne la pédale de frein, c'est d'abord MG2 qui fournit l'effort de freinage avant de laisser opérer de traditionnels disques quand la pression augmente. Bien que la puissance de MG2 soit de 50 kW, la puissance de freinage électrique est limitée par la puissance de charge que peut supporter la batterie (21 kW d'après le constructeur), ce qui incite le conducteur à réaliser des freinages doux pour récupérer le maximum d'énergie et abaisser ainsi sa consommation.
    Modèle 2004
    Allongée de 13,5 cm pour atteindre 445 cm, dont 15 cm découlent d’une augmentation de l’empattement, la nouvelle Prius gagne en habitabilité à l’arrière et offre un coffre de 408 litres au total, comprenant un espace de rangement de 41 litres sous plancher. Son Cx de 0,26 lui donne une ligne fluide ayant de lointaines ressemblances avec celle de la Citroën GSA ou, plus près de nous, l'Audi A2. L'inconvénient d'une telle forme aérodynamique (pare-brise très plongeant en particulier) réside, comme sur beaucoup de voitures modernes, en une faible visibilité aux quatre angles.

    La demande excédant largement l'offre, la production a été doublée pour 2005 pour atteindre 100 000 exemplaires. Aux USA, son marché préférentiel, il se vend environ 8 000 à 10 000 Prius par mois depuis le début de l'année 2005. La production mondiale de Prius (toutes générations confondues) a dépassé la barre des 500 000 exemplaires fin avril 2006 selon Toyota. La Prius est proposée à 25 550 € en France (prix catalogue, ne tenant pas compte d'éventuelles remises de Toyota), où cinq cents exemplaires étaient disponibles en 2004, ce nombre ayant été porté à 2 500 en 2005. Elle donnait alors droit à un crédit d'impôt de 1 524 €. Depuis janvier 2006, ce crédit d'impôt a été porté à 2 000 € afin d'encourager les économies d'énergies.

    Elle a été élue Voiture de l'Année 2005 en Europe.

    source wikipedia.fr le 3 Déc. 2007


   


2 Photos



Vos commentaires

  • Soyez le premier à donner votre avis sur Toyota prius
    Les messages accompagnés de photos de Toyota prius
    seront traités en priorité


    Pseudo  
    Note  
    Sujet  
    Message  
    Photo  

    Code  
     
      
    Envoyer

    Votre message et vos clichés ne seront pas publiés immédiatement.
    Pensez à ne pas écrire en language SMS, en tout majuscule
    et limitez au mieux les fautes d'orthographes.


News & actu